Jacques Nguemaleu défenseur Cameroun/ parle après la victoire devant la rd.congo

Publié le par jeandeferfoot.over-blog.net

Par JEAN DE FER KALALA
Capitaine de l’Union de Douala, défenseur central de l’équipe des Camerounais locaux, Jacques Nguemaleu n’était pas autrement surpris de la victoire du Cameroun face au champion sortant congolais.
Cafonline.com : Pour vous et vos camarades, la victoire du Cameroun représente-t-elle la physionomie de la rencontre ?
Jacques Nguemaleu : «  Tout à fait. Tout le monde a vu le match. Nous avons joué très appliqués, faisant circuler le ballon, cherchant constamment le partenaire le mieux placé. Et plusieurs solutions s’offraient au porteur du ballon. Nous avons joué groupés, en équipe ».
Cafonline.com : La RD Congo avec ses sept joueurs du TP Mazembe, finalistes de la Coupe du monde des clubs au mois de décembre, vainqueurs il y a quelques jours de la Super Coupe. N’était-ce pas de nature à vous impressionner ?
Jacques Nguemaleu : «  Etre impressionnés par quiconque n’est pas Camerounais. Ce n’est pas dans la nature des footballeurs de mon pays. Quand on rentre sur le terrain, c’est pour gagner. Quand on vient disputer une compétition, c’est pour la gagner ».
Cafonline.com : Quels sont les atouts du Cameroun ici au Soudan ?
Jacques Nguemaleu : « La concentration, la détermination. Dans ce premier match, on a connu quelques moments difficiles mais on n’a jamais paniqué. Nous avons fait preuve de lucidité. Il y avait une bonne entente entre nous ».
Cafonline.com : Comment envisagez-vous la suite du tournoi ?
Jacques Nguemaleu : « A chaque journée suffit sa peine. Le principe d’une compétition comme le CHAN, c’est de savoir prendre match après match sans penser chaque jour au résultat global. Nous voulons nous qualifier le plus tôt possible pour le second tour. Une victoire contre la RD Congo nous mettrait en position très favorable, mais nous savons que les Congolais auront, eux, impérativement besoin de marquer trois points 
Article de : cafonline.com

Publié dans CAF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article